Actu

Publié le 30 mars 2018

Vote du Budget 2018 : une gestion en « bon père de famille »

En introduction aux débats, Le Groupe Savoie Pour Tous, par la voix de Thierry Repentin, a tenu a féliciter les médaillés de Pyongchang, en rappelant que la transmission télévisuelle des Jeux Olympiques d’hiver n’était, il y a encore quelques mois, pas garantie. Le Groupe Savoie Pour Tous a donc souligné que le service public s’est honoré en permettant à ces jeux d’hiver d’être retransmis.

Thierry Repentin est également intervenu sur l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques, rappelant la nécessaire maitrise publique de ces infrastructures dans l’intérêt de nos territoires comme des usagers.

Parcs Naturels Régionaux

Les élus du Groupe Savoie Pour tous, se sont satisfait du soutien renforcé du département à l’espace Belledonne. Jean-François Duc a rappelé que cette décision faisait écho à l’abandon par la Région Auvergne Rhône-Alpes de la création d’un Parc Naturel Régional au cœur du massif de Belledonne. Le lieu remarquable, comme la faible présence humaine dans cet espace s’y prêtait pourtant parfaitement et l’on peut regretter que ce projet, porté par la majorité précédente avec Jean-Jack QUEYRANNE, ait été abandonné par Laurent WAUQUIEZ.

Tourisme

Savoie pour Tous a exprimé son regret face à la faible participation du département dans le domaine touristique – seulement 12 millions d’euros pour le nouveau plan Tourisme contre 61,6 millions d’euros sur les périodes précédentes (2007-2015). Jean François Duc a appelé que c’est 1,1 milliards d’euros que génère ce secteur pour l’économie savoyarde.

Les Mineurs non accompagnés

Le Groupe Savoie pour Tous a alerté à nouveau le département sur son manque d’initiative vis à vis de la question des mineurs non accompagnés. Cela est d’autant plus vrai que le mois de mars a été frappé par d’importantes vagues de froid. Le défenseur des droits a pourtant rappelé « qu’un mineur isolé étranger est avant tout un enfant en danger qui relève de la protection de l’enfance et qui doit bénéficier des garanties judiciaires qui y sont attachées […]. Une attention particulière est portée sur la qualité de l’évaluation socio-éducative »

La réponse du département n’apparait pas satisfaisante : « dépassionner » le débat, pour reprendre les termes de la Vice-présidente, n’est pas un argument à la hauteur des enjeux qui se présentent à nous. Le président du Conseil départemental a utilisé les qualificatifs de « sensationnel », « incantation spectaculaire et médiatique » et de « démagogie ». Le Groupe Savoie Pour Tous pense au contraire, compte tenu de nos ressources, et du faible nombre de jeunes concernés (moins de 150 au total selon les chiffres du département) que la prise en charge pourrait être améliorée. Dominique Ruaz s’est ainsi appuyée dans son intervention sur l’exemple ardéchois du dispositif de familles « parrainantes » qui accueillent, à titre bénévole, un mineur non accompagné. Pour cela la famille d’accueil perçoit une indemnité qui permet de couvrir une partie des frais liés à cet accueil (13,77 euros par jour).

EHPAD

Le Groupe Savoie Pour Tous s’associe au choix porté par le département en matière de financement des EHPAD savoyard. En effet, en adéquation avec le vœu présenté par Savoie Pour Tous lors du débat d’orientation budgétaire, et adopté à l’unanimité, le budget 2018 prévoit une augmentation du financement départemental à hauteur de 500 000€, compensant ainsi la réforme de l’Etat qui pénalise de nombreux établissements. Jacqueline Tallin s’est également félicité qu’un COPIL se soit réuni le 1er mars dernier afin d’aborder la question déterminante du recrutement dans les EHPAD.

Budget

Thierry Repentin a commencé par saluer le rattrapage bienvenu en faveur des collèges ; malgré cette satisfaction, le Groupe Savoie Pour Tous a exprimé ses regrets face à la priorité portée et assumée en faveur de la réduction de la dette. L’endettement, ou le désendettement n’est pas une fin en soi, mais un moyen parmi d’autre de préparer l’avenir. Il est donc dommage de ne pas identifier plus de solutions pour les besoins des savoyards. Des priorités utiles aux savoyards, il en existe pourtant de nombreuses: transition écologique, emploi, solidarités préservation de nos espaces naturels ou encore tourisme. Les solidarités sont le cœur de métier du département. Elles sont certes « couteuses » pour reprendre le terme de la majorité, mais demeurent profondément utiles et pourraient être bien plus généreuses.

Des marges de manœuvre existent d’ailleurs, et ne sont pas utilisés. Il faut affirmer que, nous avons les moyens d’emprunter et donc d’investir pour préparer le long terme. Nous sommes au 98ème rang national des taux de la taxe foncière…

Nous souhaitons enfin mettre fin à la logique de suppression de postes répétée chaque année dans les services du Conseil Départemental.

Le Groupe Savoie Pour Tous a donc proposé une augmentation des taux de foncier bâti à 12% pour nous placer au même niveau que la Haute Savoie, et ainsi se projeter plutôt que de seulement gérer le quotidien. Cela aurait eu deux intérêts non négligeables :

  • d’une part d’offrir des marges de manœuvre (8 M€), utiles pour les investissements d’avenir et pour l’arrêt de la suppression des postes
  • et d’autre part, cela permettrait de ne pas se priver demain d’un niveau plus élevé de compensation de l’Etat lorsque la taxe foncière sera vraisemblablement – comme c’est actuellement en discussion – transférée aux communes.

Michel Bouvard a d’ailleurs reconnu que « seul l’avenir nous le dira si notre vertu sera prise en compte » lors de la refonte de la fiscalité locale. De son propre aveu, le maintien très bas de ce taux de taxe foncière pourrait faire de la Savoie selon ses mots « les dindons de la farce ».

Transition énergétique

Le Groupe Savoie Pour Tous a enfin redit tout son étonnement face à la transparence de l’enjeu climatique et environnemental dans ce budget, comme d’ailleurs dans tous ceux qui ont précédé.

Il est en effet difficile de comprendre, compte tenu des marges de manœuvre très importantes du département, que tous les efforts soient concentré sur la réduction d’une dette déjà très faible, alors que la seule transition énergétique est d’une part nécessaire et d’autre part rentable. C’est la raison pour laquelle Albert Darvey et Thierry Repentin dans leurs interventions sur le budget ont redit qu’en lieu et place des 280 000 € d’investissement prévu sur le développement durable, une enveloppe de 10 millions aurait permis en 2018 de commencer à préparer l’avenir plutôt que de gérer notre département en seul « bon père de famille.

Vœu adopté à l’unanimité

Pour finir, un vœu pour le maintien des gares de Savoie, a été présenté par Catherine Chapuis, au nom du Groupe Savoie Pour Tous, et adopté à l’unanimité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑