Actu

Publié le 29 mars 2019

Vote du Budget 2019 : plein pot sur la voiture

En introduction aux débats, le Groupe Savoie Pour Tous, par la voix de Thierry Repentin, a tenu en préambule à évoquer les deux manifestations récentes du vendredi 14 et samedi 15 mars en faveur de l’environnement. En Savoie, plusieurs milliers de lycéens et étudiants ont participé à la « grève mondiale pour le climat » à Chambéry et Albertville, mais aussi à Bourg-Saint-Maurice ou encore Moutiers. Le lendemain, c’est une foule très nombreuse qui a participé à la Marche pour le climat à Chambéry. Toutes les générations étaient réunies pour l’avenir de la planète mais aussi pour des espoirs de réponses.

Thierry Repentin est également intervenu sur le projet du Lyon-Turin marqué ces dernières semaines par des tergiversations et des maladresses de part et d’autre de la frontière alpine. Il a salué la cohérence et l’unité de l’assemblée savoyarde qui rappelle avec constance sa position sur l’enjeu des accès au tunnel de base.

Enfin, il ajouta que le Lyon-Turin, comme d’ailleurs l’enjeu climatique et environnemental, sont des défis fondamentalement européens. A l’heure où l’avenir de l’Union est plus que jamais incertain et alors que nous sommes à deux mois d’un scrutin très important, voilà une voie pour redéfinir le sens de l’action européenne.

 

Un budget 2019 qui n’est pas à la hauteur des besoins de notre territoire:

Au cours de la session plénière les élus du groupe Savoie Pour Tous ont exprimé leur regret vis-à-vis de peu de considération des propositions qu’ils ont pu formuler notamment lors du Débat d’Orientation Budgétaire le 15 février dernier. La position du groupe à l’égard du Budget Primitif demeure donc identique, des marges de manœuvre sont inutilisées et le projet politique de la majorité fait l’impasse sur des investissements essentiels pour l’avenir de notre territoire notamment en matière de tourisme, de transition énergétique et d’environnement. Plusieurs élus ont pris part aux échanges : André Vairetto, Jean-François Duc, Catherine Chapuis et Thierry Repentin.

Les sept élus présents ont alors, dans un souci de cohérence, voté contre le budget 2019.

Plein pot sur la bagnole:

Cette session budgétaire fut l’opportunité manquée d’infléchir une politique Départementale désuète en matière de mobilités. La majorité a en effet rejeté toutes les propositions du groupe d’opposition en faveur d’alternatives au transport automobile individuel. L’assemblée entérine au contraire des mesures que les élus d’opposition jugent inacceptables et qui sont un pied de nez aux engagements de la France lors de la COP21 et à celles et ceux qui manifestent en demandant aux pouvoirs publics de rompre avec des pratiques du passé qui fragilisent l’avenir de notre planète.

Ainsi, il est inconcevable et totalement anachronique que le Département continue à subventionner une société d’autoroute privée à hauteur de 350 000 € par an dans l’unique objectif de proposer une offre tarifaire de réduction sur les déplacements quotidiens entre les échangeurs autoroutiers d’Aix-les-Bains nord et Chambéry sud. Ce dispositif, tout en promouvant le transport automobile individuel, ne répond en rien aux besoins de mobilités sur le long terme. Il revient aussi à faire financer par les contribuables de notre Département un dispositif bénéficiant aux seuls automobilistes se déplaçant sur le territoire des agglomérations du Grand Lac et Grand Chambéry.

La majorité a également rejeté une proposition de vœu concernant la mission d’expertise confiée par la Ministre des Transports au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) afin d’effectuer un diagnostic des enjeux de transports et de mobilités dans la cluse de Chambéry.

Ce vœu avait pour objectif d’écarter le scénario consistant à proposer un nouveau barreau autoroutier, qui constituerait une nouvelle saignée dans l’agglomération afin de relier les autoroutes A43 et A41. L’opposition de la majorité départementale à ce vœu est une occasion ratée pour les Conseillers départementaux de faire valoir une position unanime sur ce dossier important et qui aurait marqué l’adhésion des élus de Savoie à la promotion de transports collectifs sur l’axe le plus fréquenté et le plus dense, chaque jour, du territoire de Savoie.

Tags: ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑